Monthly Archives: février 2017

Vidéographe et La Maison d’Haïti présentent une sélection de vidéo de Sasha Huber et Petri Saarikko. Le programme réunit des oeuvres ayant toutes un lien fort avec Haïti. La commissaire Dominique Fontaine animera la soirée et la discussion qui suivra la projection.

PROGRAMMATION (60 min)

Haïti Chérie, Sasha Huber, 2011, 6 min 15 s
I love JaNY, Sasha Huber, 2011, 9 min 40 s
Remèdes, Sasha Huber et Petri Saarikko, 2016, 29 min
Perejil, Sasha Huber et Petri Saarikko, 2017, 19 min

Remèdes

Performance qui explore les croyances personnelles liées à la santé et au bien-être. Chaque participant est invité à apporter un remède causal à un dilemme commun tel qu’une maladie, un fléau ou un malheur spirituel. Les remèdes empruntent aux techniques de guérison naturelle, aux pratiques médicales établies et à la sagesse populaire. Ils peuvent s’exprimer sous plusieurs formes : le geste, le chant, le slam, la parole et sont ensuite appris et répétés puis exécutés en groupe, comme c’était le cas au Centre D’Art à Port-au-Prince à Haïti en 2016.

Perejil

Cela signifie « persil » en espagnol et fait référence au génocide du peuple haïtien de 1937. Ce tragique massacre du Persil s’est déroulé en République Dominicaine pendant la dictature de Rafael Trujillo. Le terme perejil était employé pour identifier et diviser les Afro-Dominicains des Afro-Haïtiens. Au cours d’une collaboration multidisciplinaire au Centre d’Art de Port-au-Prince, à Haïti, une performance a été scénarisée et produite pour être mise en scène et filmée lors d’un événement public en janvier 2016. La première du film a eu lieu à AXENÉO7.

Haïti chérie

« Suite au tremblement de terre dévastateur du 12 janvier 2010 en Haïti, j’ai fait une intervention sur la mer Baltique gelée et enneigée. Quelques semaines après le séisme, vêtue d’une combinaison faite aux couleurs du drapeau haïtien, j’ai dessiné des anges avec mon corps dans la neige comme le symbole de mon deuil, des vies perdues, de ma solidarité et de mon espoir. Cette action représente mon sentiment d’impuissance et la douleur que je ressens encore. »

I love JaNY

C’est un portrait de Jany Tomba, la tante de l’artiste, qui a connu très jeune, dans les années 60, l’émigration avec sa famille pour fuir la dictature d’Haïti à New York. Sasha Huber était curieuse de savoir quels avaient pu être les attentes et les rêves de Jany, et comment les différents incidents de sa vie l’ont mené à une carrière dont elle ne connaissait presque rien – celle d’un jeune mannequin noir de la « première génération », ayant passé plus de 25 ans à l’agence Ford.

FIER PARTENAIRE DU CENTRE DES ARTS DE LA MAISON D’HAÏTI

Samedi 18 février 2017

Espace Koudjay, Centre des Arts de la Maison d’Haïti
3245, Émile-Journault, Montréal-Est

Accueil au Café Lakay : 17h
Ouverture des portes : 17h30
Présentation des artistes : 18h30
Projection : 19h

Prix d’entrée : 10$

[button text= »Facebook de l’événement » link= »https://www.facebook.com/events/726589664181753/ » style= »default » size= »normal » target= »_self » display= »inline » icon= »no »]

L’AARTEN s’associe avec le Centre des Arts de la Maison d’Haïti

La Maison d’Haïti et l’Association des artistes-entrepreneurs de Montréal — AARTEN s’associent pour répondre aux nombreux besoins d’artistes et d’artisans montréalais en matière d’accompagnement d’affaires. Cette entente vise à procurer aux artistes et artisans montréalais, de toutes origines et de toutes disciplines artistiques, un ensemble d’outils leur permettant de faire face aux nombreux défis reliés à la gestion et promotion de leurs projets artistiques ou d’affaires.

Le Centre des Arts de la Maison d’Haïti 

Dorénavant, le Centre des Arts de la Maison d’Haïti offrira aux artistes et aux artisans montréalais un accès privilégié à des services d’accompagnement en gestion de carrière artistique, en gestion de projet et d’organisme, en communications marketing ainsi qu’en information juridique. Cet accompagnement sera déployé par des rencontres de type services-conseils individuel ou en groupe et des activités de type ateliers pratiques, conférences et formations.

Une nouvelle entente au profit des artistes montréalais

Ce nouveau partenariat permet à la Maison d’Haïti, avec la participation du Centre des Arts de la Maison d’Haïti et l’AARTEN, de contribuer activement au développement culturel et économique local ainsi qu’à l’employabilité dans les milieux artistiques montréalais.

Pour en savoir plus à leur sujets 

La Maison d’Haïti : [button text= »SITE WEB » link= »http://www.mhaiti.org/ » style= »default » size= »normal » target= »_self » display= »inline » icon= »no »] [button text= »FACEBOOK » link= »https://www.facebook.com/maison.haiti.1″ style= »default » size= »normal » target= »_self » display= »inline » icon= »no »]

Le Centre d’Arts de la Maison d’Haïti : [button text= »FACEBOOK » link= »https://www.facebook.com/espacekoudjay/ » style= »default » size= »normal » target= »_self » display= »inline » icon= »no »]

 

AUDE WATIER 

Sa présence à l’AARTEN

  • Membre du conseil d’administration de l’AARTEN
  • Trésorière

Par son implication, l’AARTEN a pu atteindre et même surpasser ses objectifs ambitieux de démarrage d’organisme de services aux artistes.

Son parcours

Gestionnaire dans le milieu de la danse depuis plus de 10 ans, Aude Watier à cœur de contribuer au développement d’organismes culturels et de participer au rayonnement des arts et de la culture. Elle a occupé le poste de coordination générale pour Danse Carpe Diem/Emmanule Jouthe et depuis peu, elle accompagne La 2Porte à Gauche.
Fondée en 2003, cet organisme à but non lucratif se définit comme une plateforme de création chorégraphique spécialisée dans la recherche et le développement artistique.